Publicité

De nouveaux trains low cost en France ? Lignes concernées, tarifs, tout ce qu’il faut savoir

La start-up ferroviaire Kevin Speed a annoncé jeudi la signature d'un accord avec SNCF Réseau pour faire rouler des trains à petits prix dans le pays. Voici tout ce qu’on sait sur cette annonce.

Prendre le train sans réservation va devenir possible, d’après le site de la start-up Kevin Speed : « On passe en tapant avec sa carte ou son téléphone, et on est facturé en fonction des voyages effectués. »

« Plus on voyage, moins on paye », a assené le président de la start-up, Laurent Fourtune, promettant une offre avec une réduction de prix au fur et à mesure que le client achèterait des billets. « Avec les prix d'attaque qu'on a prévus, nos trains seront pleins », a-t-il ajouté. L'offre principale appelée « Ilisto » commence à trois euros aux 100 km en heure creuse pour les trains à destination de Strasbourg et Lille, et à partir de cinq euros aux 100 km en heure creuse pour ceux partant pour Lyon.

À lire aussi :  Le train de nuit séduit de plus en plus : notre guide de voyage

16 passages quotidiens de 6h à 22h

Kevin Speed promet seize passages quotidiens, à chaque heure, de 6 h à 22 h, dans les deux sens :

- pour la ligne nord aux gares de Lille Flandres, TGV Haute-Picardie, Paris Gare du Nord ;

- pour la ligne est : Strasbourg-Lorraine TGV, Meuse TGV1, Champagne-Ardenne TGV, Paris Gare de l'Est ;

- et pour la ligne centre : Lyon Part-Dieu, Macon-Loché TGV, Le Creusot-Montceau-Montchanin TGV, Paris Gare de Lyon.

Un investissement important

Kevin Speed « s'engage à acheter » 20 trains à grande vitesse au constructeur Alstom, selon un communiqué, qui devraient être livrés pour 2028, date de début de commercialisation...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi