Vous craquez devant les photos de chiens sur Tinder ? Vous êtes peut-être victime de dogfishing sans le savoir

·Journaliste
Vous craquez devant les photos de chiens sur Tinder ? Vous êtes peut-être victime de dogfishing sans le savoir

Si vous matchez avec tous les mecs qui posent avec un chien trop mignon sur des applications de rencontre, vous êtes très certainement en train de vous faire avoir. La grande tendance du moment pour augmenter ses matchs, c’est le dogfishing. Autrement dit, se servir d’un animal de compagnie pour vous faire mordre à l’hameçon.

Toujours plus. Notre jolie société de consommation nous pousse à avoir toujours plus. De fringues, d’objets high-tech, d’envies, de bouffe et de matchs sur les applis de rencontre. Et pour y parvenir, tout est bon pour nous faire céder. À ce petit jeu-là, les stratégies ne manquent pas. Dernière en date : le dogfishing. Le quoi ?

Essayer de pécho avec le chien des autres

Même si vous avez fait anglais LV3 à l’école, vous devriez pouvoir vaguement deviner ce que ce terme signifie. Contraction de "dog" (chien) et de "fishing" (la pêche, dans le sens pêcher du poisson hein pas le fruit), il consiste à poser avec un toutou dans le but de séduire. C’est le Washington Post qui a nommé le premier cette nouvelle tendance dans un article paru le 12 août dernier.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cette petite ruse a donc un but bien précis : obtenir un maximum de matchs. Une photo avec un bébé labrador trop chou, forcément ça attendrit ces demoiselles (oui parce que cette technique de drague est davantage utilisée par les hommes) et cela renvoie une image rassurante, de quelqu’un qui aime les animaux, qui sait s’occuper d’une petite bête et donc qui a des responsabilités. C’est fou les conclusions hâtives qu’on peut tirer d’une simple photo.

Les jeunes femmes vont donc avoir tendance à sélectionner le profil du célibataire beaucoup plus facilement. Quitte à faire un peu l’impasse sur son apparence physique ou sa description. Cela permet aussi d’avoir un sujet de conversation tout trouvé pour aborder la personne et ainsi faciliter le premier contact… Et plus si affinités.

Fake news !

Sauf que là où c’est un peu pernicieux, c’est que l’animal de compagnie n’appartient pas à son soi-disant maître. Toute la subtilité réside dans le fait que la personne qui pose avec la boule de poils ne le dit pas ouvertement. Comme il n’affirme pas non plus que c’est SON clebs.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Ce n’est donc pas vraiment un mensonge mais un moyen de s’arranger un peu avec la vérité pour attirer un max de nanas dans ses filets. Et ça marche puisque selon le média américain ABC News, 58% des femmes sont davantage attirées par un homme qui possède un animal de compagnie.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

On ne le répétera jamais assez : ne vous fiez pas à ce qu’on veut bien vous faire croire sur Internet. Et méfiez-vous si un de vos potes devient un peu trop insistant en se proposant pour garder votre chien.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles