Orage : les règles d’or pour se protéger de la foudre

Tous les ans, le réseau Météorage enregistre plus de deux millions d'impacts de foudre en France. Et les seuls mois de juillet et août concentrent la moitié de l’activité orageuse annuelle... Effrayant pour certains, magnifique à observer pour d’autres, ce phénomène météorologique n’est pas sans danger : on recense chaque année entre 100 et 200 personnes foudroyées dans l’Hexagone.

Courir ou marcher vite. Avoir les membres déployés favorise la circulation électrique entre les jambes ou les bras, et le déplacement lui-même génère de l’énergie.

Circuler en groupe compact. Cela augmente le risque d’éclair latéral, se propageant d’une personne à une autre. Mieux vaut rester écarté de 2 ou 3 mètres les uns des autres.

Se réfugier sous un abri naturel, tel qu’une grotte ou un arbre isolé. Ce dernier présente 50 fois plus de risque de se faire frapper par la foudre qu’un homme debout. En montagne, évitez de vous plaquer contre une paroi rocheuse ou de rester sur un point culminant.

Utiliser un téléphone fixe. En cas de foudroiement sur les réseaux de télécommunication, le courant peut se propager le long des lignes… Pour les mêmes raisons, évitez également de vous abriter dans une cabine téléphonique. Vous pouvez néanmoins utiliser votre portable.

Pratiquer une activité de plein air comme le vélo, la natation, ou l’équitation. Se promener au bord de l’eau est vivement déconseillé.

Tenir des objets métalliques. Ainsi, il ne faut surtout pas vous abriter sous un parapluie, ni tenir un club (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles