Publicité

Vos organes vieillissent-ils bien ? Une simple analyse de sang pourrait le déterminer

Les organes d'une personne peuvent vieillir plus rapidement que d’autres, ce qui a des conséquences directes sur la santé, ont découvert des chercheurs américains. Ces derniers affirment par ailleurs que des marqueurs présents dans le sang pourraient être utilisés pour mesurer « l’âge biologique » de certains d’entre eux précisément, comme le cerveau ou les reins.

Notre corps est composé de milliers de milliards de cellules qui forment les tissus et les organes. Un organe est donc un ensemble de tissus ayant une fonction spécifique. Le corps étant très bien fait, celui-ci est composé de plusieurs systèmes d’organes : appareil respiratoire (nez, bouche, trachée, bronches et poumons), appareil cardiovasculaire (cœur, vaisseaux sanguins et sang), appareil digestif (bouche, œsophage, estomac, intestins, foie, pancréas et vésicule biliaire…). À mesure que les gens vieillissent, leurs cellules subissent une série de changements biochimiques qui entraînent des lésions organiques et, éventuellement, la mort. Mais une nouvelle étude publiée dans la revue Nature par des chercheurs de Stanford Medicine suggère que ces changements ne sont pas uniformes : les organes d'un individu peuvent vieillir à des rythmes différents, et un organe donné peut vieillir à un rythme plus rapide chez une personne que chez une autre ayant le même âge chronologique. Or, l’hypothèse serait que les personnes concernées par ce phénomène présenteraient un risque accru à la fois de maladies associées à cet organe et de décès.

L’équipe scientifique voulait savoir si, comme pour une voiture ou une maison, la vitesse à laquelle certaines parties du corps se désagrègent varie d’une partie à l’autre. Selon l’étude, environ un adulte de 50 ans ou plus en bonne santé sur cinq se promène avec au moins un organe...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi