Otite interne : cause, symptômes, durée, traitement

Pexels/Karolina Grabowska

Parmi les nombreuses formes d’otites, l’otite interne résulte d’une infection virale ou bactérienne du labyrinthe. Cette maladie, aussi appelée labyrinthite, nécessite une prise en charge médicale afin de diminuer les risques de complication. Si les symptômes de l’otite interne se montrent particulièrement désagréables, des traitements existent pour les limiter.

On distingue plusieurs types d’otites différentes. Chacune affecte un élément distinct de l’oreille. Il existe donc des otites externes, moyennes ou internes, pouvant être d’origine infectieuse ou bactérienne.

L’otite interne, également nommée labyrinthite, correspond à une infection ou une inflammation du labyrinthe. L’oreille interne est composée de plusieurs conduits. Cette cavité abrite la cochlée, le nerf auditif, mais aussi le vestibule, responsable de l’équilibre. L’otite interne résulte d’une pathologie virale comme un rhume ou la grippe. Dans de rares cas, elle peut aussi être provoquée par une infection bactérienne telle qu’une méningite ou une otite moyenne. Exceptionnellement, elle peut être engendrée par d’autres facteurs parmi lesquels un AVC, une tumeur ou des allergies.

On distingue trois types d’otites internes :

L’accès à l’oreille interne se révèle particulièrement compliqué, c’est pourquoi le diagnostic de l’otite interne peut s’avérer difficile. Il est néanmoins indispensable de consulter un médecin généraliste ou ORL dès la survenue des premiers symptômes. En effet, l’otite interne peut parfois entraîner (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite