Publicité

Otite séreuse : comment la traiter chez l’enfant ?

En France, près d’un enfant de moins de deux ans sur cinq est concerné par l’otite séreuse ou otite séromuqueuse, d’après le communiqué de presse sur la pose des yoyos publié par la Haute Autorité de santé le 7 septembre 2017. Il s’agit généralement d’une affection asymptomatique, qui peut néanmoins entraîner une baisse d’audition. Le plus souvent, sa prise en charge implique une simple surveillance, le traitement étant réservé aux cas d’évolution défavorable ou de récurrence.

Courante chez les enfants âgés de 6 mois à 12 ans, l’otite séreuse ou otite séromuqueuse touche environ 20 % des enfants de moins de deux ans et 16 % des moins de 5 ans, d’après la Haute Autorité de santé. Il s’agit d’une inflammation de la muqueuse de l’oreille, qui se caractérise par un épanchement de liquide derrière le tympan depuis plus de 3 mois. Généralement, l’otite séreuse passe inaperçue et n’engendre pas de symptômes. Mais parfois, elle perdure et est à l’origine d’une baisse, voire d’une perte totale, d’audition. Sans prise en charge, elle peut avoir d’importantes répercussions sur le développement de l’enfant (langage, parole).

L’otite séreuse est souvent découverte au cours d’un examen de routine chez le pédiatre ou le médecin traitant. Une fois le diagnostic établi, le médecin met en place une surveillance rapprochée pour contrôler l’évolution de l’affection. En cas de persistance au-delà de trois mois ou de situation à risque, il oriente le jeune patient vers un confrère spécialisé en oto-rhino-laryngologie (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite