Oui, il existe un effet 50 Nuances de Grey sur la libido

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Qu’on l’ait lu ou pas, qu’on l’ait aimé ou pas, il est nécessaire de reconnaître l’influence de 50 Shades of Grey sur la sexualité des Français, ou plutôt devrait-on dire des Françaises. Pour Brigitte Lahaie, le film extériorise le besoin de certaines femmes d’être dominées au lit.

Capture : Twitter
Capture : Twitter

Le deuxième volet de la saga “50 Shades of Grey” est sorti dans nos salles ce mercredi 8 février. Je ne l’ai pas encore vu mais une amie cinématographiquement passionnée m’a confirmée qu’il était largement égal au premier. C’est-à-dire sans grand intérêt. Mais, après tout, chacun est libre de ses choix et je ne me garderais bien de me poser en censeur. D’autant qu’il peut encore avoir des effets stimulants sur la libido de mes consœurs…

Personnellement, je n’ai pas accroché au livre mais, j’ai bien été obligée de reconnaître qu’il avait plu. Le mot est faible, un grand nombre de femmes l’ont dévoré. J’ai même reçu des témoignages d’hommes qui ne reconnaissaient pas leur épouse tant la lecture de ce livre les avait émoustillées.

Le livre a eu un effet spectaculaire sur les ventes de certains produits dans les love shops. Lesquels ? Et bien surtout les menottes en tout genre et les bandeaux.

“Comme si elles jouissaient bien malgré elles”

Alors cessons de critiquer, soyons fair-play. Oui, quelques femmes aiment encore et toujours être soumises. Se retrouver en quelque sorte pieds et poings liés entre les bras de leur amant fait monter leur libido. Bien sûr, il ne s’agit pas d’une soumission brutale avec un homme qui ne leur plait pas. Mais d’une certaine manière, en se retrouvant dans une position plus passive, cela leur permet de mieux s’abandonner. Comme si elles n’étaient plus responsables de leurs actes. Comme si elles jouissaient bien malgré elles.

Ce succès interplanétaire me conforte dans mon idée que pour accéder au plaisir, certaines femmes souvent besoin de se sentir guidées. Sans doute, est-ce encore bien difficile pour ces femmes d’assumer leur liberté sexuelle ? Dans un contexte de soumission, il leur devient plus facile de laisser le plaisir envahir leurs sens.

Ces femmes aiment les hommes attentionnés le jour, mais la nuit, elles ont besoin d’un homme nettement plus autoritaire. Quelle conclusion en tirer ? Pour vous arracher le cœur de ces femmes n’hésitez pas à utiliser des liens. Mais attention Messieurs, si vous caressez vos partenaires avec une plume, bandez-lui les yeux afin qu’elle puisse imaginer qu’elle est avec un prince. Puis attachez-lui les poignets avec une paire de menottes afin de la prendre tout contre son gré.

Jouez au jeu du chat et de la souris

Un peu de douceur, un petit coup de griffe, une langue experte et entrez enfin dans le vif du sujet ! Avec cette variation de gamme, vous obtiendrez des gémissements de plaisir qui atteindront ensuite des hurlements de jouissance.

Brigitte Lahaie

Les autres articles de Brigitte Lahaie :

L’art de l’effeuillage : un strip-tease plus créatif

Coucher le premier soir ? Ça dépend…

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles