Pénurie de Doliprane pour enfants : les réponses d’une pédiatre aux questions que vous vous posez

© Zarina Lukash/iStock

Panique chez les parents : alors que les infections hivernales se multiplient, le Doliprane pédiatrique se fait de plus en plus rare dans les officines. Quelles sont les alternatives à cette forme de paracétamol ? Comment soulager la fièvre d’un tout-petit ? Éclairage du Dr Julie Salomon, pédiatre à l'hôpital Necker-Enfants Malades et directrice médicale de la plateforme Qare.

ELLE. Considérez-vous qu’il y a une pénurie de Doliprane ou qu’il s’agit d’une tension passagère sur les stocks ? 

Dr Julie Salomon. Il y a une grande consommation de Doliprane alors que la production a été entamée par le Covid-19. À cela s’ajoutent les pénuries de fabrication liées aux enjeux d’acheminement de livraisons depuis les pays fournisseurs. Il y a récemment eu une décision de politique nationale de réintégrer la fabrication de paracétamol en France, mais je ne sais pas encore quand cela sera effectif.

Ce qui est certain, c’est qu’il faut gérer les stocks. À l’heure actuelle, a une quantité de paracétamol qui devrait suffire pour la population, sous réserve que l’on soit tous assez raisonnable dans la consommation, la délivrance, le stockage et la prescription. L’idée est donc qu’il n’y ait personne qui fasse des stocks pendant que d’autres ne pourront pas en avoir quand ils en auront besoin.

ELLE. La pénurie est-elle due à la triple épidémie de Covid-19, de grippe et de bronchiolite qui sévit actuellement en métropole ?   

Dr. Julie Salomon. La pénurie est un peu antérieure. Mais effectivement, ces épidémies, qui ont commencé plus tôt que prévues mettent en tension les stocks disponibles. Par ailleurs, le paracétamol reste le médicament le plus pertinent quand on a de la fièvre, pour les maux de tête et autres douleurs. Il y a donc effectivement eu une consommation un peu plus intense en...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi