Publicité

Pénurie : pourquoi la 2e viande préférée des Français est menacée de disparition

Faut-il s’attendre à une pénurie de bœuf français ? C’est en tout cas ce que craint la fédération des éleveurs bovins (FNB), qui réunit les producteurs de vaches allaitantes. Fin janvier, dans le cadre d’une conférence de presse relayée par l’AFP, le groupement a lancé un cri d’alarme : le bœuf français se fait de plus en plus rare et les importations, elles, sont de plus en plus nombreuses. Alors que l’Hexagone est le premier pays producteur en Europe, son cheptel se réduit comme peau de chagrin : - 11 % en six ans.

Le bœuf est la seconde viande préférée des Français, après le porc

Derrière cette « pénurie », plusieurs facteurs : des éleveurs qui ont fait le choix de cesser leur activité, à cause du manque de rentabilité, des agriculteurs partis à la retraite qui n’ont pas été remplacés, mais aussi le manque de fourrage lié à la sécheresse. « On a le sentiment que la situation est en train de nous échapper », a expliqué Bruno Dufayet, le président de la FNB, lors de cette conférence de presse. Entre 2016 et aujourd’hui, l’Hexagone a ainsi perdu 837 000 vaches laitières et allaitantes alors que la consommation, elle, n’a pas diminué. Le bœuf demeure la seconde viande préférée des Français, après le porc, et représente près d’un quart de la consommation de viande du pays, selon le ministère de l’Agriculture.

A découvrir également : Pénurie : des ruptures de stocks « toujours plus...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi