Publicité

Paris : un professeur placé en garde à vue après avoir brûlé 63 copies du bac devant un lycée

Un enseignant contractuel du lycée professionnel Maria Deraismes, situé dans le XVIIe arrondissement de Paris, a brûlé ce mercredi 10 mai, 63 copies du bac de ses élèves afin de dénoncer la réforme de l’Éducation nationale.

Accusé d’avoir brûlé une soixantaine de copies de bac d’anglais, un professeur du lycée Maria Deraisme situé dans le XVIIe arrondissement de la capitale, a été placé en garde à vue mercredi 10 mai matin, selon les informations de nos confrères de « France Info ». Enseignant contractuel, Victor Immordino, a mis le feu aux copies dans une poubelle en métal, devant l’établissement. Ce dernier revendique une action contre l’Éducation nationale et la réforme du baccalauréat. L’épreuve concernée se serait déroulée le 19 avril dernier.

Une action médiatisée

Action préméditée, le professeur a même invité les journalistes du « Parisien » à filmer la scène. Ce dernier dénonce les méthodes de notation des épreuves et explique qu’il a délibérément partager le premier sujet d’examen à ces élèves. « Avant l’examen, j’ai choisi de divulguer le sujet à mes élèves et de le préparer avec eux. Mon raisonnement était le suivant : ces élèves de terminale arrivent au terme de leur enseignement dans le secondaire […] Aucun d’entre eux ne sait parler anglais. C’est donc que les cours qu’ils ont suivis durant les sept dernières années sont un échec », a-t-il expliqué à nos confrères du « Parisien ».

« Étant en partie responsable de cet échec, je me suis dit que la moindre des choses que je puisse faire était de les aider à obtenir une bonne note à l’examen, augmentant ainsi leur chance d’avoir leur bac et...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi