Pâte à tartiner maison

Souvent critiquée mais largement consommée, la pâte à tartiner (de la célèbre marque italienne) est, qu’on le veuille ou non, un produit quasi  incontournable dans les garde-manger français. Et si vous essayiez une recette maison ?

#Instagram #stephatable

Une forte consommation à l’échelle nationale

La France représente près de 26% de la consommation mondiale de la célèbre pâte à tartiner italienne soit un peu plus de 80 000 tonnes par an. Le débat au Sénat sur une taxe visant les produits contenant de l’huile de palme (dont cette fameuse pâte à tartiner) n’a pas ébranlé le marché français. La marque pointée du doigt n’a d’ailleurs rien changé à sa recette traditionnelle depuis sa création en 1965. La texture varie selon certains pays, ainsi en France, la pâte à tartiner est onctueuse, en Allemagne, sa consistance est plus solide.

Que contient le pot de pâte à tartiner ?

Du sucre (près de 55%), de l’huile de palme (17%), des noisettes (13%), du cacao (7,4%), du lait écrémé en poudre, de la vanilline, du lactosérum et de la lécithine de soja.

#Instagram #brotherhen

Et si je me lançais dans une version « fait maison » ?

Noisettes entières, en poudre ou en pâte ?

Plusieurs options s’offrent à vous : vous pouvez torréfier vous-même les noisettes (au four ou à la poêle à sec pendant une vingtaine de minutes) puis retirez leur peau. Il suffira ensuite de les chauffer tout en mixant pour obtenir une consistance pâteuse. Pour ceux et celles qui veulent aller plus vite, on peut zapper cette étape en achetant directement de la pâte de noisettes (en magasin bio). Enfin, la poudre de noisettes peut être utilisée et mixée mais elle risque de donner une texture un peu grumeleuse malgré tout.

Sucre en poudre, sucre glace ou sirop d’agave ?

Le sucre glace va plus facilement fondre que le sucre en poudre qui aura besoin d’être dilué dans un peu de lait par exemple. Le sirop d’agave est une alternative intéressante car il ne dénature pas le goût de la préparation et son index glycémique est inférieur à celui du miel par exemple. Mais veillez à réduire les quantités (moins 25%) par rapport à du sucre blanc.

#Instagram #hannas.kitchen

Quelle matière grasse utiliser ?

Il en faut, c’est inévitable mais les quantités peuvent varier d’une recette à une autre. Si vous souhaitez une faible teneur en graisse, la pâte à tartiner sera forcément plus solide et il faudra la réchauffer au bain-marie ou au micro-ondes pour retrouver une consistante plus liquide. L’huile préconisée peut être de pépins de raisin, de tournesol, de noisette ou de noix.

Recette de pâte à tartiner maison :

150 g de pâte de noisettes

100 g de chocolat noir

100 g de sucre glace ou 75 g de sirop d’agave

20 g de lait

2 cuillères à soupe de cacao en poudre non sucré

2 cuillère à soupe d’huile de tournesol

1 cuillère à café rase d’extrait de vanille liquide

Faites fondre le chocolat avec le lait puis mixez tous les ingrédients.