Pauline Ducruet avance avec Alter : «Un nom connu a été un coup de pouce, mais il faut transformer l’essai»

© Veeren/Bestimage

Rendez-vous est pris au 7e ciel, le dernier étage du Printemps Haussmann consacré à la seconde main et à la mode écoresponsable. Ce 17 novembre, une heure avant l’inauguration du pop-up de sa marque Alter, Pauline Ducruet nous rejoint, quelque peu stressée mais avec le sourire. Sous la majestueuse Coupole Binet, autour d’un thé glacé, la jeune styliste nous donne alors des nouvelles de la griffe verte et unisexe qu’elle a lancée il y a maintenant quatre ans.

En attendant de découvrir sa nouvelle collection en janvier 2023, lors de la Fashion Week homme de Paris, la Monégasque nous raconte cette collaboration avec Le Printemps. En plus des pièces issues de sa dernière collection automne-hiver 2022, la styliste propose quelques vêtements et accessoires créés tout spécialement pour l’occasion. Il faut dire que le thème choisi par le grand magasin pour les fêtes de fin d’année était fait pour elle : le cirque. Un univers tout trouvé pour celle qui a grandi au premier rang du Festival du Cirque de Monte-Carlo et hérité de la passion de sa célèbre maman, la princesse Stéphanie de Monaco, pour ce qui ce passe sous le chapiteau.

Paris Match. Quel regard portez-vous sur l’évolution de votre marque, quatre ans après son lancement ?
Pauline Ducruet. J’ai beaucoup de tendresse pour la Pauline qui a commencé ça il y a quatre ans. J’étais toute seule, maintenant j’ai une équipe autour de moi, donc l’évolution est dans les collections, dans les ambitions aussi de la marque. Il y a qua...


Lire la suite sur ParisMatch