Publicité

La pause Simone - Laissez-moi pointer, laissez-moi...

Dans l’open space, tranquille derrière mon ordinateur, je suis vêtue d’un col roulé que je porte sans soutien-gorge. Je me lève pour aller aux toilettes et j’entends “Sexyyy !“. Il me faut une ou deux secondes pour comprendre : mes tétons pointent. Je soupire. Fatigue. Parce que je suis sympa (j’ai changé depuis), je prends une minute de mon temps pour faire de la pédagogie auprès de ce collègue masculin qui n’est pas méchant mais plutôt lourd (levez la main si vous en avez un comme ça, anyway il y en a toujours un). “Oui, j’ai un peu froid. Non, je ne suis pas excitée. Il arrive que tes tétons pointent aussi, n’est-ce pas ? Et personne ne te dit que ça te rend sexy, si ?!“ La même scène, quinze ans plus tôt, m’aurait mise dans un état de gêne intense. Adolescente, j’avais tout le temps peur de “pointer“. C’est pourquoi, comme la plupart de mes copines, je privilégiais les sous-vêtements rembourrés, véritables barrières de protection face à la brise… Quelle ne fut pas ma surprise, donc, quand j’ai vu débarquer Kim Kardashian et son “Ultimate Nipple Bra“ ! Le concept ? Un soutien-gorge avec effet tétons apparents, supposé sensibiliser le public aux conséquences du réchauffement climatique (comprenez, s’il fait de plus en plus chaud, nos tétons pointeront de moins en moins). Bon, ça, c’est la version officielle… Il se peut - lol - que la star (par ailleurs considérée comme la septième célébrité la plus polluante de la planète) ait voulu faire le buzz. Quelle que soit sa mission, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite