Perfecto : d’où vient-il et comment le porter avec style ?

iStock/utkamandarinka

Que vous évoque en premier le Perfecto ? La matière en cuir ? L’esprit de rébellion ? Le biker sur sa moto lancée à pleine allure ? Avant toute chose, le Perfecto fait partie de ces blousons indispensables de la penderie féminine et masculine, comme la veste en jean, le blazer ou le trench. Fabriqué en cuir de cheval à ses débuts, il est maintenant conçu à partir de cuir de vachette ou de simili cuir. Noir, rouge, rose poudré, uni ou customisé, le Perfecto offre d’innombrables variantes. Si on l’associe très facilement aux motards, son origine est moins connue. Laissez-vous bercer par cette histoire qui se tisse sur plusieurs décennies...

À l’inverse d’autres vêtements qui existent depuis des siècles, le Perfecto a une histoire relativement récente. Les frères Schott (avec un "h", pas comme les beaux gosses de la série américaine) le créent en 1928 sous la demande d’un concessionnaire d’Harley-Davidson. Il est à la recherche d’un blouson destiné aux motards capable de résister aux chocs les plus violents. Commence alors un long travail pour mener à bout ce projet. Il se tourne vers le cuir qui est déjà utilisé pour confectionner les blousons des aviateurs. Le Perfecto est pensé dans les moindres détails pour garantir la sécurité de son propriétaire. Il possède une fermeture à glissière décalée pour protéger le torse, une poche pour avoir son portefeuille à portée de main pour payer au péage de l'autoroute, une ceinture pour le maintenir à la taille et des pressions au niveau du (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite