Publicité

Perte d’audition : pourquoi en souffre-t-on davantage avec l’âge ?

La baisse d’audition liée à l’âge s’appelle la presbyacousie. “Elle est caractérisée par une perte dans les aigus, symétrique dans les deux oreilles”, explique le Dr Raphaël Hadjedj, chirurgien ORL. Selon les chiffres du dernier rapport de la Société Française d’ORL et de chirurgie de la face et du cou (SFORL) sur la presbyacousie, on estime qu’en 2050 une personne sur 3 sera presbyacousique. En France la surdité, toutes causes confondues, touche plus de 65 % des plus de 65 ans et la presbyacousie est la cause la plus fréquente de surdité neurosensorielle (liée à l’oreille interne et au nerf auditif).

La presbyacousie est physiologique et liée à une dégénérescence du nerf auditif et du tronc cérébral, qui assure la transmission neuronale. “Il y a une dégénérescence à plusieurs endroits de l’oreille interne : au niveau des cellules ciliées (qui vibrent et transmettent le son), de la cochlée, de la membrane basilaire et la strie vasculaire”, détaille l’ORL. Le nerf conduit moins bien le signal sonore, les cellules ciliées sont moins nombreuses, la membrane est plus rigide. Tout ceci provoque une dégradation du signal sonore.

Lorsque l'on constate une baisse de l'audition, il faut consulter l’ORL pour s’assurer qu’elle n’a pas une autre cause, comme un traumatisme ou encore une maladie de l’oreille. “On fait un audiogramme qui confirme le diagnostic de perte d’audition plus dans les aigus que dans les graves. Et on décide ou non d’appareiller”, explique le Dr Hadjedj. Souvent, ces (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite