Petit-déjeuner complet : c'est encore une exception pour les collégiens français

Créée en 2019 à la suite de la publication d'une étude relevant qu'un enfant sur quatre ne mangeait rien au petit-déjeuner, avant de partir à l'école, la Fondation d'Entreprise Lactel a pour but de sensibiliser à l'importance de ce repas - pour les petits comme pour les grands. Elle a mené, avec le concours de l'IFOP, une nouvelle étude, du 24 mars au 1er avril 2022, sur 480 collégiens et collégiennes, afin de comprendre leurs habitudes alimentaires au réveil. Il en ressort que le petit-déjeuner est toujours un repas méprisé, avec pour conséquences de la fatigue, un manque de concentration et une moindre participation en classe.

66% des collégiens et collégiennes ne prennent pas de petit-déjeuner complet

Si 79% des collégiens interrogés prennent un petit-déjeuner au début de chaque journée d'école, seulement 34% en mangent un complet, soit avec un produit céréalier, un produit laitier et un fruit. Les parents, eux, sont souvent démunis face aux habitudes alimentaires de leurs enfants et préfèrent qu'ils mangent quelque chose, même moins sain, plutôt qu'ils partent à l'école le ventre vide. Ainsi, 89% des parents qualifient ce repas de primordial, mais 77% laissent leurs enfants consommer ce qu'ils veulent.

Parmi les raisons qui incitent les plus jeunes à sauter ce repas, trois ressortent de façon majoritaire : le fait de manger seul.e (c'est le cas d'un tiers des sondé.e.s), l'absence de plaisir lors de ce repas, et la place du téléphone portable. En effet, 28%...

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles