Publicité

Peut-on conduire après un fond d'oeil ? Un ophtalmologiste répond

Vous avez rendez-vous chez l’ophtalmologue pour un contrôle ? Au cours de la consultation, le médecin va réaliser ce qu’on appelle un fond d'œil. “Il s’agit d'un examen pratiqué de manière routinière et qui consiste à regarder au fond de l'œil du patient, derrière le cristallin, avec une lentille”, explique le Dr Zwillinger. Il existe différentes techniques, et en fonction de ce que le médecin souhaite observer, il peut, ou non, utiliser un collyre mydriatique afin de dilater la pupille. C’est l’utilisation de ces gouttes qui va conditionner la capacité du patient à conduire juste après l’examen.

Le fond d'œil est un examen complet qui permet d’avoir une vue très précise du pôle postérieur de l'oeil. Même sans dilatation préalable, le médecin va pouvoir regarder le nerf optique, la macula, les artères et les veines centrales de la rétine. Si le patient regarde bien en haut, en bas, sur les côtés, on distingue également une partie de la rétine périphérique. “C’est un examen intéressant car il peut éliminer plusieurs pathologies comme le glaucome ou la DMLA. Il permet aussi de vérifier s’il y a des signes de rétinopathie diabétique ou de rétinopathie hypertensive”, ajoute la spécialiste.

La manière dont est réalisée l’examen dépend de ce que le médecin souhaite observer. S’il veut observer une zone plus périphérique, il utilise un collyre mydriatique, 2 à 3 gouttes dans l'œil du patient, afin de dilater sa pupille. L’ophtalmologue peut utiliser sa lampe à fente avec une lentille (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite