Publicité

Plaquettes : comment interpréter un taux trop élevé ou trop bas ?

Les plaquettes sont des petites cellules sans noyau formées par la moelle osseuse, qui circulent dans le sang avec les globules rouges et les globules blancs. Quel est leur rôle ? Quelles sont les causes d'un taux trop bas ou trop élevé de plaquettes ?

Une plaquette, kézako ? " Les plaquettes sont des petites cellules sanguines (qui font 3 micromètres de diamètre) qui sont produites continuellement par la moelle osseuse et qui ont une durée de vie d’environ 10 à 12 jours, explique le Dr. François Blanchecotte, docteur en pharmacie et président du Syndicat des biologistes (SDB). Il faut savoir que deux tiers des plaquettes produites sont libérées dans la circulation sanguine, tandis que le tiers restant est stocké au niveau de la rate. "

Les plaquettes remplissent une fonction essentielle dans l’organisme puisque : sans elles, la cicatrisation est impossible. " Lorsque les plaquettes arrivent sur le lieu d’une brèche vasculaire (lorsqu’on se coupe en cuisinant, par exemple), elles forment un « filet » qui va stopper l’hémorragie – c’est l’hémostase, développe le spécialiste. En clair, elles permettent la formation du caillot qui empêchera le sang de couler. "

Par ailleurs, les plaquettes peuvent aussi défendre l’organisme en cas d’agression virale ou bactérienne. Indispensables !

Un taux de plaquettes normal est compris entre 150 et 400 gigas par litre de sang, soit 150 000 à 400 000 plaquettes par millilitre de sang.

À savoir : l’examen plaquettaire est le plus souvent réalisé (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite