Publicité

Pleine Lune du 24 février : ces signes qui vont particulièrement en profiter

Ce samedi 24 février, la Lune sera pleine. Et cette Pleine Lune de Glace (nom que l'on donne aux Pleines Lunes du mois de février) sera, comme toutes les autres Pleines Lunes de l'année, bénéfique à certains signes astrologiques, et notamment pour les Vierges. En effet, cette Pleine Lune du 24 février sera l'unique placée en Vierge de cette année 2024. Les Vierges, mais aussi les Poissons, vont donc ressentir le besoin de prendre soin d'eux et des autres. Et bonne nouvelle, ces deux signes se complètent parfaitement. La Vierge prend, en effet, au Poisson son immense compassion et pourrait s'appliquer, à l'occasion de cette Pleine Lune, ce concept à elle-même. De son côté, le Poissons pourrait, grâce à la Vierge, trouver des solutions à ses problèmes et apprendre à hiérarchiser ce qu'il ressent pour ne plus se laisser envahir.

Les Gémeaux vont pouvoir, eux aussi, résoudre leurs problèmes

Mais ces deux signes ne seront pas les seuls à profiter de cette Pleine Lune de Glace de février. En effet, les Cancers, les Lions, les Gémeaux et les Capricornes vont également ressentir certains aspects positifs. En effet, leurs astres attitrés sont ceux qui seront, ce samedi 24 février, en Vierge et en Poissons. Par conséquent, ils trouveront dans cette Pleine Lune de Glace les outils pour résoudre de petits problèmes qui pèsent sur leur quotidien depuis longtemps.

Une pause bien nécessaire pour les Béliers

De leur côté, les Taureaux et les Scorpions (...)

Lire la suite sur Closer

Claude Montana est mort à 76 ans : qui était cette légende de la mode à la vie tumultueuse ?
Charles III : ces quelques mots qui pourraient traduire sa véritable opinion sur le retour du prince Harry
"Tout le monde le savait" : Anouchka Delon évoque l'hospitalisation de son fils et met les choses au point
Charles III atteint d'un cancer : les plans pour sa succession sur la table, une personne soigneusement mise à l'écart
Astrologie 2024 : le signe du Lion aura-t-il de la chance en mars ?