Publicité

Je pleure souvent. Pourquoi ? La réponse de la psy

Faut-il s'inquiéter de pleurer très souvent ? Qu'est-ce que cela révèle ? Nous avons posé la question à Véronique Kohn, psychologue et auteure de nombreux ouvrages dont le dernier Quand la peur de perdre l'autre... me fait le perdre ! (éditions Tchou)

L'article ci-dessous est la retranscription de l'interview de la vidéo intégrée dans l'article.

Une perte de lucidité

Quand je pleure, qu'est-ce que ça veut dire ? C'est une phase de débordement émotionnel. Je fais de la confiture de pensées et je n'arrive pas à raisonner de manière lucide. Donc mon système nerveux est complètement instable, noyé dans l'émotionnel. Je raisonne mal. Je ne peux pas faire un pas de côté pour identifier quel est le vrai problème et donc, si je n’identifie pas le problème, je ne peux pas trouver les options. D'où l'intérêt de se faire accompagner. Nous, les thérapeutes, on va chercher à stabiliser la personne.

Plonger dans le négatif... et la dépression

Le thérapeute va commencer par voir : Alors qu'est ce qui augmente la stabilité de la personne, qu’est-ce qui fait qu'elle va un peu mieux ? Est ce qu'il y a un entourage ? Est ce qu'il y a des choses qui peuvent l'aider comme ça ? Cette personne n'entretient pas volontairement ce processus de débordement émotionnel, mais comment s'organise-t-elle pour l'entretenir ? Elle continue de s'enflammer là-dessus et souvent, c'est avec des pensées. Il y...

Lire la suite