« Poop shaming » : les astuces insolites des couples pour aller discrètement aux toilettes

·2 min de lecture

Avez-vous déjà ressenti de la gêne à l’idée de faire vos besoins lorsque vous n’êtes pas seuls ? Si oui, vous faites partie des 76 % de femmes ou des 62 % d’hommes qui souffrent de « poop shaming ». Un phénomène si répandu qu’il pousse certaines personnes en couple à user de beaucoup d’imagination pour dissimuler bruits et odeurs.

Faire ses besoins, un mécanisme naturel, banal, mais qui demeure pourtant un tabou de taille. Ainsi, 76 % des femmes et 62 % des hommes ont déjà ressenti un sentiment de gêne en devant déféquer lorsqu'ils ne sont pas seuls, selon une enquête Ifop pour Diogène France*. Le phénomène a même ses petits noms : le « poop shaming » ou la « parcoprésie ». Et cette appréhension est telle que près des deux tiers des femmes interrogées (69 %) se retiennent régulièrement d'aller à la selle, contre une petite moitié des hommes (48 %). Une honte de devoir faire ses besoins qui touche, donc, particulièrement les dames, notamment lorsqu'elles ont un nouveau partenaire. Ainsi, 56 % d'entre elles sont incapables de se soulager si celui-ci se trouve à proximité des WC contre seulement 30 % des hommes. Et pour amoindrir le bruit ou les odeurs, chacun a ses petits secrets.

A découvrir également : Hygiène : qui sont les 24 % de Français qui ne se lavent pas tous les jours ?

Comment aller aux toilettes discrètement ? Les techniques favorites des Français

Si le fait de placer du papier toilette dans la cuvette fait partie des tactiques favorites des Français pour amortir le bruit, c'est une technique plus inattendue qui se place en tête du classement : fermer des portes autres que celle des WC. A la troisième marche du podium se trouve un procédé qui nécessite beaucoup de patience : attendre que le partenaire dorme ou fasse une petite course...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi