Publicité

"La Poudre" c'est fini : vive "Folie Douce", le nouveau podcast de Lauren Bastide !

"La Poudre" c'est fini : vive "Folie Douce", le nouveau podcast de Lauren Bastide ! - Marie Rouge
"La Poudre" c'est fini : vive "Folie Douce", le nouveau podcast de Lauren Bastide ! - Marie Rouge

Après la fin inattendue de "La Poudre", véritable réf' du podcast féministe en France, Lauren Bastide revient enfin dans le monde audio avec "Folie Douce". Une écoute prometteuse.

C'était la dernière écoute : en décembre dernier, La Poudre s'est achevée. Une bien mauvaise nouvelle de fin d'année s'il en est. Et la conclusion de pas moins de sept années d'interviews avec des artistes, comédiennes, humoristes, autrices, militantes : des femmes engagées aux voix toujours stimulantes.

Mais notre deuil fut de courte durée. Car en ce début 2024, et en pleine sortie de son atypique essai Courir l'escargot (il en sera très vite question en ces pages), la journaliste féministe Lauren Bastide est de retour avec un tout nouveau podcast, et pas le moins prometteur : il s'intitule Folie douce. Près de 8 ans après le tout premier épisode de La Poudre (il y en aura au total près de 200 !), Lauren Bastide dédie ce nouveau programme... A la santé mentale.

Un sujet passionnant s'il en est. Triturée dans tous les sens en mode start-up nation au sein des pires créations estampillées "développement personnel" (ce fléau contemporain), totalement ignorée dans le pire des cas (dans la vie pro' pour ne citer que cela), malgré un meilleur retentissement depuis les confinements... La santé mentale demeure un enjeu fondamental.

Et la podcasteuse compte bien s'y atteler, à raison d'un épisode toutes les deux semaines ! Mais ce n'est pas tout...

Pas juste un podcast...

L'idée de cette écoute très incarnée sera d'aborder la santé mentale sous tous ses aspects, même les plus dérangeants et tabous. Sortir...

Lire la suite


À lire aussi

Mais pourquoi Miss Japon est-elle au coeur de vives polémiques ?
Pour parler de l'IVG, il faut d'abord "écouter les femmes", insiste le Planning Familial
Victime de violences conjugales, Judith Chemla témoigne (et on l'écoute)