Publicité

Pourquoi les Américaines tweetent-elles #BoycottTampax ?

Pourquoi les Américaines tweetent-elles #BoycottTampax ? - Adobe Stock
Pourquoi les Américaines tweetent-elles #BoycottTampax ? - Adobe Stock

#BoycottTampax. C'est ce hashtag virulent qui se retrouve aujourd'hui partagé par bien des Américaines sur Twitter. Mais pourquoi au juste ?

#BoycottTampax. C'est ce hashtag virulent qui se retrouve aujourd'hui partagé par bien des Américaines sur Twitter. Mais pourquoi au juste ?

"You're in their DMs. We're in them. We are not the same". Il a suffit de ce tweet pour que Tampax US sème la discorde. La célèbre marque de protections menstruelles a tenté "l'humour" en écrivant : "Vous êtes dans leurs DM (leur messagerie), on est en elles. Nous ne sommes pas pareils". Et cela n'a pas plu à tout le monde.

Ce tweet a effectivement été fustigé pour son mauvais goût, son caractère déplacé (évoquant les relous/harceleurs qui "glissent dans les DMs" des femmes), et plus encore, son sexisme. "Tweet dégoûtant. Les femmes reçoivent toutes sortes de propositions sexuelles de la part d'hommes dégoûtants, nulle besoin que les entreprises les mettent en lumière", a dénoncé une twitta. La dimension inappropriée de ce tweet a largement été critiquée.

Tant et si bien que nombreuses sont les internautes américaines à en appeler au boycott pur et simple de la marque. Sur Twitter, le mot d'ordre prend ainsi la forme d'un hashtag : #BoycottTampax.

"Tampax est une poubelle misogyne"

"Les tampons ne sont PAS sexuels. Les hommes qui traquent et harcèlent les filles sur les réseaux sociaux, n'ont rien d'une plaisanterie amusante", a dénoncé à l'unisson une internaute. D'autres se sont exprimées à sa suite : "J'ai hâte de rencontrer votre nouveau responsable des réseaux sociaux. C'est dégoûtant. Tampax est une poubelle misogyne", "C'est AU-DELÀ de l'inapproprié pour une entreprise", "Vous. Êtes. Dégoûtant".

Faire de potentiels harceleurs...

Lire la suite

VIDÉO - Journée internationale des droits des femmes : Margaux - "La rue ça peut faire peur avec toutes les agressions et le harcèlement. La "reprendre" dans un un but concret, ça m’a motivée"

À lire aussi

La coach de la Star Ac, Adeline Toniutti, témoigne de violences conjugales
C'est quoi, ces premières Assises nationales de lutte contre les violences sexistes ?
"Ne rien laisser passer" : Marie Laguerre revient sur son procès contre un cyberharceleur