Publicité

Pourquoi de plus en plus de consommateurs de cocaïne perdent l’usage de leur nez

C’est la découverte de médecins écossais qui a mis le feu aux poudres. Ils ont constaté que leurs patients consommant de la cocaïne étaient de plus en plus nombreux à souffrir de séquelles irréversibles au niveau du nez.

En consommant de la cocaïne, vous risquez de souffrir de dommages irréversibles au niveau de la cloison nasale. C’est la National Health Service écossaise qui a tiré la sonnette d’alarme cette semaine. Selon le service de santé publique, le nombre de patients consultant des ORL pour des effets liés à la prise de cocaïne ont triplé ces dernières années.

Les patients concernés risquent une nécrose du nez. « Le nombre de patients que nous traitons augmente d'année en année et les patients nous viennent d'un échantillon représentatif de la population », alerte un médecin. Pour les patients, les alternatives lorsque les dégâts sont importants ne sont pas nombreuses. Dans le cas où une chirurgie reconstitutive ne pourrait pas être envisagée, il faudra faire appel à une prothèse.

Le problème est que la cocaïne consommée est rarement pure. Souvent, elle est coupée avec d’autres substances comme le lévamisole, la phénacétine ou d’autres types d’acides. « Lorsqu'elle est sniffée, la cocaïne provoque une très forte contraction des vaisseaux sanguins et la cloison nasale est très sensible à la réduction du flux sanguin. Après avoir consommé de la cocaïne plusieurs fois, la structure nasale peut commencer à mourir, provoquant des perforations », explique un médecin.

600’000 personnes consommeraient de la cocaïne en Europe, selon l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies. Elle serait donc la deuxième drogue...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi