Pourquoi on devrait toutes boire du thé Oolong après 50 ans

© iStock

Le thé Oolong se distingue du thé noir et du thé vert par sa belle teinte bleutée. S’il provient du même arbuste de la famille des Théacées, le Camellia sinensis, le thé Oolong est le fruit d’une fermentation particulière. Il s’agit d’un thé dont l’oxydation est incomplète et qui se situe à mi-chemin entre celle du thé noir et celle du thé vert. Certains thés Oolong proviennent de Chine, d’autres de Taïwan et dans une proportion moindre, de la province du Darjeeling, en Inde.

La consommation régulière de thé Oolong a un impact positif sur la santé cardiovasculaire et pourrait jouer un rôle dans la diminution du risque de maladie cardiaque, notamment grâce à sa richesse en polyphénols aux actions antioxydantes. Ces derniers ont un impact positif sur le taux de mauvais cholestérol dans le sang mais joue aussi un rôle dans le contrôle du niveau de stress. Une étude portant sur 76.000 adultes japonais a par exemple montré que les hommes qui buvaient 240 ml ou plus de thé Oolong par jour présentaient un risque de maladie cardiaque inférieur de 61 %. Une autre étude réalisée en Chine a quant à elle montré que adultes qui buvaient une à deux tasses par jour de thé vert ou Oolong réduisaient "significativement" leur risque d'accident vasculaire cérébral. Outre ses vertus pour lutter contre les maladies cardiovasculaires, le thé Oolong se révèle également un précieux allié contre le diabète, notamment en atténuant la résistance à l'insuline et en diminuant l'inflammation.

On sait aujourd’hui (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite