Publicité

Mais pourquoi est-ce plus facile de trouver des prénoms de filles que de garçons ?

Mais pourquoi est-ce plus facile de trouver des prénoms de filles que de garçons ? - Adobe Stock
Mais pourquoi est-ce plus facile de trouver des prénoms de filles que de garçons ? - Adobe Stock

Selon le Huffington Post, les parents seraient plus créatifs pour trouver un prénom de fille, qu'un prénom de garçon. Mais comment l'expliquer ?

C'est une longue enquête du Huffington Post qui l'affirme : les parents seraient plus créatifs pour trouver des prénoms de fille que des prénoms de garçon, optant volontiers pour des prénoms moins traditionnels, plus modernes, moins conventionnels. Mais comment l'expliquer ?

Plusieurs raisons à cela, et elles sont évidemment indissociables des stéréotypes de genre. Ainsi Abby Sandel, créatrice du blog sur les prénoms de bébé Appellation Mountain, affirme qu'il serait plus difficile de bousculer les codes relatifs à la masculinité, que ce soit en terme de fringues, d'apparence ou... de prénoms.

"Malgré de nombreux progrès, nous avons toujours une définition plus étroite de ce qui est acceptablement masculin. Même maintenant, les parents admettront timidement qu'ils craignent que leurs garçons ne soient embêtés pour avoir un prénom non conventionnel", relate l'experte. Ceci expliquerait cela.

Des stéréotypes de genre bien ancrés

En somme, tout comme un garçon sera amené à craindre d'arborer du maquillage ou une robe, lui attribuer un prénom original susciterait une certaine appréhension chez les parents. A l'inverse, la société a volontiers banalisé voire glamourisé les femmes qui portent des vêtements typés masculins - comme des costumes, des cravates. De côté-ci, la définition semble effectivement moins "étroite".

En général, le masculin s'avère encore synonyme de tradition. Ainsi Abby Sandel rappelle-t-elle que le prénom d'un garçon...

Lire la suite


À lire aussi

Les femmes âgées, ces victimes invisibles des violences conjugales
Ose-t-on regarder le film de Noël avec Lindsay Lohan ?
"Je disais non, il souriait" : trois femmes témoignent contre l'acteur Sofiane Bennacer