Publicité

Pourquoi faut-il arrêter de poser son parquet parallèle au mur ?

Le parquet figure parmi les revêtements de sol les plus appréciés. Le plus souvent, celui-ci est installé de manière classique, parallèle aux plinthes et au mur. Toutefois, malgré sa popularité, cette disposition est loin d’être l’option à privilégier. Explications.

Votre choix est fait. La teinte est définie, la surface à recouvrir aussi et vous avez pris votre décision entre massif et stratifié. Toutefois, une interrogation subsiste. Quel style de pose choisir pour mon parquet ? Il existe plusieurs écoles. Ceux qui partent pour une installation rapide et classique et ceux qui favorisent des finitions plus originales.

Pourquoi ne pas choisir une pose droite ?

La pose dite droite, souvent privilégiée, a pourtant quelques inconvénients. Pour cause, un sol droit est plus sensible à l’usure quotidienne que des planches enchevêtrées les unes dans les autres : taches, éclats, piétinement… Autre défaut du parquet droit : le moindre accident ou la moindre usure du bois sera plus visible. Et ce, surtout s’il est de couleur claire ou qu’il a été blanchi. Il peut aussi rétrécir considérablement la pièce et étriquer visuellement l'espace. Le but n’étant pas de perdre de la place, il est à proscrire dans les petits espaces ou dans les studios. C’est pourquoi d’autres solutions sont à privilégier.

À lire aussi : La sublime demeure d’Emma Stone à Los Angeles

Comment poser son parquet ?

Pour une installation simple mais originale, misez sur la pose en diagonale. Disposez les planches avec un angle de 45 degrés par rapport aux murs de la pièce. En perpendiculaire du mur, le parquet pourra agrandir visuellement la pièce.  Pour un aspect plus classique et élégant, la pose en chevron est à privilégier....

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi