Pourquoi il faut (re)voir ce film glaçant sur l'antisémitisme et le négationnisme, disponible gratuitement durant une semaine

"L'homme de la cave" aborde antisémitisme, désinformation, complotisme et négationnisme sous couvert d'une histoire (vraie) complètement folle et glaçante. francetv vous propose de revoir l'un des meilleurs rôles récents de François Cluzet : nécessaire !

C'est une histoire qui ressemble à un cauchemar. Impensable. Elle s'inspire pourtant de faits réels. Imaginez plutôt : de nos jours, un parisien de confession juive vend la cave de son immeuble à un vieil homme. Mais celui-ci s'avère antisémite. Et pamphlétaire négationniste. On veut le virer, il va rester : et s'enfermer dans cette même cave où des décennies auparavant, d'autres se sont cachés pour échapper à la haine nazie.

Voilà le pitch de L'homme de la cave, à rattraper sans plus attendre sur la plateforme de francetv : vous avez jusqu'au 16 juillet pour (re)voir ce film gratuitement sur cette page. Et vous feriez mieux de vous accorder cette séance, nécessaire à l'heure où le fléau de l'antisémitisme ne s'est pas assagi. Dans le rôle-titre, François Cluzet déploie une partition bien plus subtile qu'on ne pourrait s'y attendre : dans la peau de ce personnage très obséquieux, manipulant autrui en défendant ses valeurs de soi-disant "libre-penseur" persécuté, parangon d'une contre-vérité qu'il n'avouera jamais insultante, le comédien Césarisé valorise une sobriété glaçante.

Et le film d'exprimer, sous la plume des scénaristes Philippe Le Guay, Gilles Taurand et Marc Weitzmann, une réalité vertigineuse. Tout en se réappropriant un symbole fort, tout droit hérité du cinéma d'horreur (celui de la cave façon Evil Dead), ce thriller psychologique file la nausée et fait flipper. Mais vraiment, beaucoup.

Une séance d'utilité...

Lire la suite


À lire aussi

Sacré aux Oscars, ce film choc sur l'Ukraine est à voir gratuitement en streaming
Ce grand polar féministe (et français) est à (re)voir gratuitement en streaming
(Re)voir un film avec Depardieu ? 1 français sur 4 dirait : "non !"