Les films "feel good" font du bien au moral, c'est la science qui le dit

Johanna Amselem
·2 min de lecture
Young woman watching projector, TV, movies with popcorn in the evening. Girl spending time at home.

Les films "feel good" font du bien moral, même si ce ne sont pas toujours les préférés des critiques. La science donne raison aux spectateurs.

Ils font rire, sourire, pleurer. Si les films "feel good" sont très appréciés du grand public, ils sont souvent dénigrés par les critiques. La famille Bélier, Love Actually, La La Land, Five, autant de films que nous aimons voir et revoir. Des longs-métrages qui font du bien au moral et redonnent le sourire. Pour la première fois, une étude scientifique s’est intéressée aux bienfaits de ce genre cinématographique.

Cette recherche a été menée par l'Institut Max Planck, elle a pour mission de déterminer d’où vient le bien-être procuré lors du visionnage de ces films. Environ 450 participants d'Allemagne, d'Autriche et des régions germanophones de Belgique et de Suisse ont été intégrés à cette étude. Leurs réponses indiquent que les comédies romantiques ont un potentiel particulièrement important d'élévation émotionnelle. Love Actually, Pretty Woman, le Fabuleux destin d’Amelie Poulain ou encore Intouchables ont été identifiés comme étant les films feel good typiques.

Santé : un tiers des Français souffrent d'anxiété ou de dépression à cause de la crise sanitaire

De la romance et des drames

"En plus d'un élément d'humour et de la fin heureuse classique, les films de bien-être peuvent être identifiés par certains schémas et personnages récurrents", explique le chef de l'étude et premier auteur Keyvan Sarkhosh. Avant d’ajouter : "Souvent, ceux-ci impliquent des étrangers à la recherche du véritable amour, qui doivent faire leurs preuves et lutter contre des circonstances défavorables, et qui finissent par trouver leur rôle dans la communauté".

En plus de la romance et de l’humour, ces films se caractérisent également par des moments dramatiques. Généralement, tous ces ingrédients sont distillés dans un décor de conte de fées ce qui contribue considérablement à sa légèreté. Toutes ces conclusions ont été publiées dans la revue Projections. De nombreux participants à l'étude ont convenu que si les films de bien-être peuvent être sentimentaux, ils n'étaient pas kitsch et surtout qu'ils étaient techniquement bien réalisés. À cet égard, l'utilisation positive de l'étiquette de genre par les téléspectateurs diffère considérablement de l’avis négatif des critiques de cinéma.

Ce contenu pourrait également vous intéresser :