Pourquoi votre réfrigérateur risque de vous lâcher en pleine canicule

En pleine vague de chaleur, vous rêvez d’un grand verre d’eau fraîche, de glaçons et d’un délicieux sorbet pour vous rafraîchir. Mais c’est sans compter la panne de réfrigérateur, qui survient toujours au pire moment. Et ce n’est pas un hasard : le risque de voir votre appareil tomber en panne est bien plus élevé l’été, en particulier les jours de fortes chaleurs, que l’hiver.

Cela s’explique par le fonctionnement même du réfrigérateur. Celui-ci utilise un fluide pour capter la chaleur qu’il contient et l’évacuer vers l’extérieur. Le fluide passe dans un circuit de refroidissement : il s’y transforme en gaz en prenant la chaleur de l’intérieur du réfrigérateur. Puis, à la sortie du réfrigérateur, un compresseur comprime ce gaz, qui redevient liquide. Il passe alors dans le condensateur, la partie qui se trouve à l’arrière de votre appareil, où il donne sa chaleur au milieu ambiant avant de recommencer sa boucle de refroidissement.

Mais s’il fait trop chaud, le compresseur et le condensateur redoublent d’effort pour fonctionner et maintenir une température stable à l’intérieur du réfrigérateur. Et plus ces efforts sont importants et répétés, plus l’appareil fatigue et risque de tomber en panne.

Mais tous les réfrigérateurs n’ont pas la même résistance. Ces appareils appartiennent à des "classes climatiques" différentes selon les gaz qu’ils utilisent pour fonctionner :

Problème : en France métropolitaine, de nombreux modèles vendus sont généralement de classe N ou SN. Cela signifie (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles