Publicité

Pourquoi la santé mentale a un lien étroit avec l’hygiène de la bouche ?

Les patients souffrant de troubles psychiques sont plus susceptibles de développer des maladies bucco-dentaires, selon une nouvelle étude.

Le moral aurait des effets insoupçonnés sur l’hygiène de la bouche. C’est ce que révèle une étude présentée lors du 57e meeting de l’American Association for Dental, Oral and Craniofacial Research (AADOCR), qui s’est tenu du 15 au 18 mars derniers.

Pour réaliser cette étude, des chercheurs de l’université de Californie, San Francisco (UCSF) School of Dentistry, ont observé plus de 30 000 participants, en s’intéressant à trois catégories de troubles de la santé mentale (l’intériorisation, ou le fait de tourner ses émotions vers l’intérieur ; l’extériorisation, ou le fait d’exprimer ses émotions parfois de manière inadaptée ; et la consommation de substances). Dans le même temps, les scientifiques ont analysé six caractéristiques bucco-dentaires (santé bucco-dentaire auto-évaluée, saignement des gencives, dents mobiles, perte de dents, maladie des gencives et perte osseuse). Résultat : l’hygiène de la bouche et la santé mentale seraient intimement liées.

Des symptômes à surveiller

Dans le détail, la perte osseuse augmente les risques de troubles de la santé mentale de 40 à 79%. « L'étude a conclu que les prestataires devraient s'attendre à des niveaux plus élevés de maladies bucco-dentaires chez les patients souffrant de troubles mentaux défavorables. Indépendamment des problèmes...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

VIDÉO-Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "C’est la porte ouverte aux maladies cardiovasculaires, aux AVC et même aux cancers"