« Est-ce que vous pouvez vous calmer ? » : la remarque sexiste de Stéphane Le Foll à Sandrine Rousseau

© Alain DENANTES/Gamma-Rapho via Getty Images

Invité sur le plateau de France 2, l’ex-ministre de l’Agriculture a demandé à la candidate Nupes Sandrine Rousseau de se calmer. Des propos jugés sexistes sur les réseaux sociaux.

Comme un air de déjà-vu. Jeudi soir, sur le plateau de France 2, le maire du Mans Stéphane Le Foll et la candidate Nupes Sandrine Rousseau étaient invités à réagir aux premiers résultats du premier tour des élections législatives. Frustré d’avoir boudé une coalition de la gauche qui s’est placée au coude-à-coude avec le parti de la majorité présidentielle, l’ex-ministre de l’Agriculture sous François Hollande a lancé à l’écoféministe : « Est-ce que vous pouvez vous calmer ? », après que cette dernière lui avait demandé d’assumer « le fait d’être libéral ».

La présentatrice Anne-Sophie Lapix est rapidement intervenue : « Non, on ne dit pas “Est-ce que vous pouvez vous calmer ?”, on est respectueux sur ce plateau. » « Je laisserai les spectateurs et les spectatrices apprécier la justesse de cette remarque », a quant à elle conclu Sandrine Rousseau.

« Alors non Stéphane Le Foll, on va pas se calmer »

La remarque de Stéphane Le Foll, jugée sexiste, a massivement fait réagir sur les réseaux sociaux. « Alors non Stéphane Le Foll, on va pas se calmer », a notamment maintenu Caroline de Haas, porte-parole d’Osez le féminisme !.

La #nupes est entrain de faire dérailler le débat public dans l’agressivité. Quand on veut gouverner il faut savoir garder ses nerfs. https://t.co/a6yJ70IjWE

— Stéphane Le Foll (@SLeFoll) June 12, 2022

À lire également >> Mon tel & moi avec Sandrine...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles