Publicité

Cette précaution à prendre si vous transportez une personne alcoolisée en voiture

On doit choisir entre boire ou conduire. On le sait, une personne qui conduit ne doit pas boire d'alcool, en tout cas, elle ne doit pas avoir un "taux d’alcool dans le sang supérieur ou égal à 0,5 g/l de sang ou 0,25 mg/l d'air expiré", indique la Sécurité routière. Dans le cas contraire, il y a un fort risque d'accident et/ou de perte de permis de conduire. Si vous avez prévu de sortir en groupe, alors il est fortement conseillé de désigner un Sam, qui ne boira pas d'alcool et qui pourra ramener tout le groupe à la maison et ce, en toute sécurité. Pour autant, on entend souvent dire qu'un passager alcoolisé doit se mettre à l'arrière du véhicule pour éviter une amende. Est-ce vrai ? Légalement, pas vraiment. On vous explique.

Il n'existe pas d'interdit concernant le transport de personne alcoolisée en voiture. Mieux vaut cela, d'ailleurs, plutôt que cette personne prenne le volant. Comme le rappelle la préfecture de l'Eure sur son site internet, "retenez celui ou celle qui a bu pour l'empêcher [...] reconduisez-le, jouez sur la corde sensible de l'amitié, évitez de proposer de l'alcool à celui qui vous paraît avoir suffisamment bu, proposez-lui d'être raccompagné". Cela étant dit, il y a quand même des règles.

Le conducteur, qui n'est pas alcoolisé, doit pouvoir conduire en toute sécurité et sérénité sans être dérangé. Selon l'article R412-6 du code de la route, "tout conducteur doit se tenir constamment en état et en position d'exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite