Publicité

Comment prendre en charge une BPCO ?

La bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) est une obstruction des voies respiratoires provoquée par une réponse inflammatoire à des toxiques inhalés, le plus souvent la fumée de cigarette. Elle concerne 5 à 10 % des Français (es) de plus de 45 ans et est responsable de près de 17 000 décès chaque année (source 1).

Les symptômes de la BPCO se développent progressivement : une toux grasse, des expectorations mucopurulentes et une difficulté à respirer. Sans prise en charge, la maladie peut développer des complications sévères, comme un pneumothorax, une insuffisance cardiaque, ou encore une insuffisance respiratoire chronique et aiguë.

Le diagnostic de la maladie (qui comprend deux formes : la bronchique chronique obstructive et l’emphysème) est donc essentiel pour adapter la prise en charge. Arrêt du tabac, prise de bronchodilatateurs ou de corticostéroïdes, oxygénothérapie… On fait le point sur la prise en charge multidisciplinaire de la BPCO.

Diagnostic : comment savoir si je souffre de BPCO (bronchite chronique obstructive ou emphysème) ?

Comme indiqué ci-dessus, le seul moyen de limiter les complications de la BPCO est de consulter un médecin dès les premiers symptômes d’alerte (toux grasse persistante, difficultés à respirer, essoufflement, glaires récurrentes, etc.).

Pour confirmer et évaluer l’importance de la BPCO, le...

Lire la suite