Le prince Harry détesté : cette énorme gaffe qui a mis les Américains très en colère...

·1 min de lecture

Le 13 mai dernier, un commentaire du prince Harry sur la Constitution américaine a fait rugir les haters, aux Etats-Unis.

Sa première interview, le 7 mars dernier, accordée à Oprah Winfrey, lui avait valu la detestation des Britanniques, la suivante, le 13 mai dernier, ne lui laisse plus beaucoup d'amis aux Etats-Unis non plus... En effet, après avoir confié à l'acteur Dax Shepard, dans un podccast, ce qu'il pensait de la constitution américaine, le prince Harry n'a plus vraiment la cote au pays de l'oncle Sam...

"Je n’arrive toujours pas à comprendre le premier amendement"

Le petit-fils de la reine Elizabeth II a en effet jugé que le premier amendement - qui garantit la liberté d'expression, la liberté de religion, et la liberté de presse, ainsi que le droit de se réunir et de pétition - était "cinglé".

A l'antenne, celui qui vit en Californie depuis maintenant un an a en effet assuré : "Je ne veux pas commencer à m’engager sur le premier amendement, parce que c’est un gros sujet et que je ne le comprends pas, n’étant ici que depuis peu. Mais vous pouvez trouver une faille dans n’importe quoi. Vous pouvez capitaliser ou exploiter ce qui n’est pas dit plutôt que ce qui est dit. J’ai tellement de choses à dire sur le premier amendement. Je n’arrive toujours pas à le comprendre, mais c’est dingue".

Il n'en fallait pas plus pour lancer un (nouveau) scandale. Parce que même si le mari de Meghan Markle mène aujourd'hui une guerre juste contre les tabloïds et les paparazzis qui ne cessent de l’épier, il n'a pas trouvé de soutiens aux...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles