Prince Philip : la série « The Prince » se moque de son état de santé et suscite l’indignation de la Toile

·1 min de lecture

Sur HBO, la nouvelle série « The Prince » caricature la famille royale britannique sans aucun filtre. Mais en se moquant de l’état de santé du défunt mari d’Elisabeth II, la série provoque l’indignation.

La famille royale britannique a fait l’objet de nombreuses œuvres cinématographiques, mais celle-ci a choqué le public. Sortie le 29 juillet dernier, la série intitulée « The Prince » est réalisée par Gary Janetti, connu pour la série « Family Guy ». On y suit le Prince George, fils ainé de Kate et William, et son quotidien au sein du clan Windsor-Mountbatten. Attention, ici rien de fidèle à la réalité, l’œuvre animée se veut satirique et caricature donc chaque membre de la famille royale à l’extrême. Mais un nouvel épisode qui fait apparaître le Prince Philip est peut-être allé trop loin…

Le prince Philip humilié ?  

L’état de santé du mari d’Elisabeth II est tourné en ridicule comme le souligne le « Daily Star », seulement quelques mois après le décès du prince consort. Le duc d’Edimbourg est dépeint à travers un personnage bossu au teint blafard, au crâne dégarni et peinant à s’alimenter. Dans une autre scène, on peut le voir la bouche ouverte en train de baver sur le sol. Le personnage de la reine Elisabeth II dit alors aux autres membres de la famille « Laissez-la ouverte. C'est plus facile de mettre des trucs de cette façon » avant de lui glisser un hamburger dans la bouche et d’ajouter : « Tu vois ? Heureux comme une palourde ». Des représentations choquantes qui suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. 

Les internautes affligés 

Sur Twitter, les commentaires après le visionnage de ces...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles