Prix des métiers de la sauvegarde du patrimoine français : découvrez les trois finalistes

Le 24 novembre prochain, nous vous dévoilerons le nom de la gagnante de notre Prix des Artisanes 2022, dans la catégorie « Prix des métiers de la sauvegarde du patrimoine français ». Trois finalistes étonnantes ont été sélectionnées. Découvrez-les !

Au départ, elles étaient plus d’une centaine à postuler pour la catégorie du « Prix des métiers de la sauvegarde du patrimoine français » de la seconde édition de notre Prix des Artisanes, lancé l’an dernier par les magazines ELLE, ELLE à table et ELLE décoration, avec le soutien du groupe LVMH. Des vitraillistes, antiquaires, vannières, verrières et tant d’autres créatrices encore venues de toute la France. Des profils atypiques et engagés. Des femmes qui font revivre des métiers parfois oubliés. Après de longs débats, trois artisanes ont réussi à séduire le jury : Fanny Boucher, Caroline Prégermain et Lise Richardot.

Entre tradition et modernité

Fanny Boucher est spécialisée dans l’héliogravure au grain, une technique ancienne et un temps totalement oubliée de tirages photographiques d’art, qui allie photographie argentique et tirage sur cuivre. En septembre 2000, après s’être formée auprès de la seule personne connaissant encore cette technique, elle fonde l’atelier Helio’g, et propose des tirages d’exception à destination des musées, galeries et éditeurs d’art. A ce jour, Fanny Boucher est l’une des deux seules artisanes à perpétuer cette technique en France, que seule une douzaine de personnes pratiquent à travers le monde.

Fanny Boucher 3(1)
Fanny Boucher 3(1)

© Gilles Leimdorfer

Lise Richardot, elle, est doreuse à la feuille ornemaniste. La feuille d’or est une passion qui la tient depuis son plus jeune âge. Présidente de

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi