Publicité

Professeur poignardé à Saint-Jean-de-Luz : que risque l’élève ?

Quelles suites judiciaires donner après la mort d'une professeure d'espagnol du collège-lycée privé Saint-Thomas-d'Aquin de Saint-Jean-de-Luz, mercredi 22 février 2023 ? Cette enseignante de 53 ans a succombé à ses blessures après avoir été poignardée par un élève de 16 ans inconnu de la justice. Ce dernier a été interpellé. Une enquête a été ouverte pour assassinat, le suspect étant entré dans l'enceinte de la classe muni d'un couteau, avant de s'en prendre très violemment à la victime au niveau du thorax. Des circonstances qui laissent présager une préméditation. D'après le récit de Sud-Ouest le jour-même, le lycéen a été transféré dans les locaux de la police judiciaire de Bayonne, en charge de l'enquête. Il aurait dit au professeur l'ayant désarmé après son passage à l'acte qu'il avait "entendu des voix" et qu'il aurait été "possédé". Malgré des éléments évoquant d'éventuels troubles psychiatriques et une dépression, son état de santé a été jugé compatible avec une garde à vue.

Que risque l'élève mis en cause dans la mort de cette professeure ? Interrogée sur le plateau de BFMTV le mercredi 22 février 2023, une avocate pénaliste a apporté quelques éléments de réponse. "Le Code pénal s'applique avec des spécificités pour les mineurs, notamment en termes d'incarcération, qui doit se faire dans une maison d'arrêt pour mineurs ou un quartier isolé", a expliqué Me Alexandra Hawrylyszyn, mercredi 22 février 2023. En fonction de la suite de la procédure, un juge d'instruction prend (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite