Publicité

Psoriasis érythrodermique : causes et prise en charge de cette forme rare

Avec le psoriasis rhumatismal et le psoriasis pustuleux, le psoriasis érythrodermique constitue l’une des formes généralisées du psoriasis. Cette maladie inflammatoire chronique, qui évolue par poussées, impacte la quasi-totalité du corps. Particulièrement rare, le psoriasis érythrodermique requiert une prise en charge immédiate, car il peut mettre en jeu le pronostic vital de la personne concernée.

Le psoriasis est une inflammation chronique de la peau relativement fréquente, puisqu’elle concerne entre 2 et 3 % de la population française, d’après la Société française de dermatologie. Non contagieuse, cette pathologie dermatologique revêt des formes et des sévérités diverses. Si la plupart des formes sont bénignes, on estime que 20 % des cas représentent des formes modérées à sévères. Le psoriasis érythrodermique constitue la forme de psoriasis la plus rare, et également la plus grave, car elle est souvent associée à des comorbidités. En l’absence de prise en charge rapide, elle peut entraîner des complications létales. Comme pour tous les psoriasis, cette forme sévère résulte d’un renouvellement accéléré des cellules de l’épiderme appelées kératinocytes (en 7 jours, contre 21 jours habituellement). Cet emballement anormal altère le processus de maturation cellulaire, et occasionne la formation de plaques rouges et de squames blanchâtres.

Dans environ 30 % des cas de psoriasis, un caractère familial est rapporté, une prédisposition génétique est donc probable. D’ailleurs, la communauté (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite