Publicité

Puffs : ces cigarettes électroniques seront bientôt interdites, quels sont les risques pour la santé ?

Des goûts sucrés, avec un packaging très coloré. Les puffs se sont fait une place dans les habitudes des jeunes. Contrairement aux cigarettes électroniques à recharger, les puffs sont prêtes à l’emploi. La saveur recherchée (marsmalow, barbe à papa, ananas, mangue...) est déjà chargée dans le dispositif. Ses tarifs peu élevés contribuent à les rendre attractives chez les plus jeunes.

Tout droit venues des États-Unis, les puffs, que l’on peut traduire par “bouffée”, seraient une porte d'entrée vers le tabagisme pour les plus jeunes. En effet, selon une étude menée par Action Contre le Tabac (ACT), 13% des jeunes de 13 à 16 ans auraient déjà essayé la puff.

Le marché de ces cigarettes électroniques jetables représente près de 140 millions d'euros par an sur les 3,6 milliards de chiffres d'affaires brut annuel de l'activité des buralistes. Ces cigarettes électroniques ont beau paraître inoffensives, elles restent un danger pour ceux qui les utilisent.

C'est la raison pour laquelle la Première ministre a annoncé, le 3 septembre, l'interdiction prochaine des puffs. "On présentera prochainement un nouveau plan national de lutte contre le tabagisme avec notamment l’interdiction des cigarettes électroniques jetables (...) qui donnent des mauvaises habitudes aux jeunes", a indiqué Elisabeth Borne sur RTL.

Quels sont les risques associés à ces cigarettes électroniques jetables ? En avril dernier, un collectif composé de médecins ou encore de tabacologues pointait du doigt les puffs, évoquant (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite