Publicité

Puis-je avoir une amende pour avoir fumé du CBD avant de prendre le volant ?

Très en vogue en cuisine ou en cosmétique, la consommation de cannabidiol (CBD) est de plus en plus fréquente et les magasins spécialisés se développent de plus en plus. Huile de massage, goutte à diluer sous la langue, bonbons, crème pour le visage ou encore miel : le CBD se consomme sous différentes formes et peut également se fumer ou se vapoter. Tandis que certains vantent ses bienfaits thérapeutiques, d'autres se questionnent sur sa véritable légalité. Qu'en est-il de la consommation de cette plante au volant ? Peut-on être sanctionné pour avoir fumé du cannabidiol avant de conduire ? On vous dit tout !

Souvent associé au cannabis, le cannabidiol est une substance naturellement présente dans la plante de chanvre. En effet, le CBD est extrait du cannabis, puis purifié. C’est-à-dire nettoyé des autres composés actifs susceptibles d’être présents. Commercialisé sous forme d'huile, de pastilles, de gouttes ou encore de liquide pour vapoteuse, il est considéré comme un complément alimentaire (toujours en cours d'évaluation par l’Autorité européenne de sécurité des aliments) qui aiderait à lutter contre les insomnies, le stress et l’anxiété, les douleurs chroniques ou encore les spasmes (contractions musculaires involontaires). Notons qu'à ce jour, aucune étude scientifique ne confirme formellement ces bénéfices. Les données actuelles sur les effets du CBD sont issues essentiellement de la reconnaissance par les scientifiques que la plante pourrait agir sur de nombreuses cibles (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite