Publicité

Qu’est-ce que la prégabaline, cette nouvelle drogue qui inquiète les autorités sanitaires ?

Attention à la prise de prégabaline. Surnommée la "nouvelle drogue du pauvre" en raison de son prix dérisoire, ce médicament, normalement prescrit pour traiter les troubles anxieux et l'épilepsie, fait l'objet d'un usage détourné, comme le montre un reportage diffusé sur France 2 en avril 2023 mettant ainsi en lumière le trafic autour de ce médicament.

Depuis 2021, l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (Ansm) a lancé l'alerte sur l'augmentation du mésusage de cet antiépileptique au cours des dernières années. Pour les médecins, la prise de ce médicament pourrait exposer "les personnes à un danger réel de mort", a prévenu le Dr Saïd Ouichou sur FranceInfo.

D'après l'Ansm, l’usage détourné de ce médicament est essentiellement à "visée de défonce/euphorie dans un contexte de polyconsommation de substances psychoactives, mais aussi à visée anxiolytique, antalgique ou hypnotique". Un constat corroboré par le médecin Jean-Pierre Thierry, qui explique dans une interview accordée à BFMTV, que "pour certaines personnes, cela peut produire une certaine excitation et donc planer un peu, c'est l'effet parfois recherché chez les jeunes".

Selon l'autorité sanitaire, les personnes sont majoritairement des hommes jeunes âgés de 27 ans en moyenne, mais sont également concernés "des mineurs en situation de précarité, et parfois en détention ou centres de rétention administrative".

En 2019, l'Ansm avait déjà recensé près de 234 déclarations de cas d’abus, de dépendance (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite