Quelles feuilles mortes éviter pour son paillage ou dans son compost ?

Getty Images/iStockphoto

Riches en carbone et en azote, les feuilles mortes peuvent constituer la base d’un compost ou d’un paillage dans votre jardin. Seulement voilà, toutes les variétés de feuilles ne sont pas bonnes pour le recyclage. Des maladies, parasites voire substances nocives contenues dans certaines d’entre elles les rendent irrécupérables.

Mieux vaut ne pas utiliser les feuilles de rosiers et d’arbres fruitiers car elles peuvent être atteintes de maladies comme l’oïdium, appelée aussi pourriture blanche ou maladie du blanc. Cette pathologie, due à des champignons microscopiques, peut causer des dégâts importants dans votre jardin. On évite aussi les feuilles de noyer. Pour ne pas être déranger, il sécrète une substance appelée juglone. Ce composant permet de bloquer la germination et la croissance des plantes aux alentours. Mieux vaut donc oublier le compost et le paillage des feuilles de noyer pour ne pas voir toutes vos plantes rendre l’âme…

Épais et imposants, les feuillages de ces arbres et arbustes se décomposent difficilement. Il est toutefois possible de les mettre en petite quantité dans le composteur avec des déchets mous, comme les tontes de gazon pour accélérer leur décomposition.

Les feuilles de ciste peuvent inhiber la croissance des autres plantes de votre jardin ou de votre potager à cause de sa teneur en composés dits "allélopathiques". D'origine biologiques, ces derniers influencent la germination, la croissance, la survie et la reproduction d'autres organismes.

Les tiges (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite