Quels poissons choisir au printemps ?

Et si on changeait d’avis sur le poisson ? Contrairement aux idées reçues, il est facile à préparer et bon marché lorsqu’on le choisit local et de saison, sans compter que c’est un précieux allié santé.

Pour combiner protection de l’environnement et délices dans nos assiettes, rien de tel que d’associer infos et bonnes idées. Focus sur les poissons de printemps à mettre dans son panier.

Truite d'élevage
Truite d'élevage

Truite d’élevage

Cette cousine du saumon a le bon goût d’être élevée en France depuis plus d’un siècle. Pas la peine d’aller loin pour bien se régaler !

Carte de visite

Entière ou en filets, impossible de ne pas voir sa ressemblance avec son cousin salmonidé. Néanmoins, ses écailles plus fines et la présence de points noirs sur le corps évitent la confusion. La spectaculaire bande irisée qui orne celle de l’espèce la plus produite en France lui a valu le joli nom de truite arc-en-ciel.

Bien la choisir

On trouve aussi bien des truites portion (350 g environ après un an d’élevage) que des calibres plus familiaux (2,5 à 3 kg, âgées de 2 ans). Entière, en filet ou en pavé, sa chair va du rose tendre au plus vif, selon l’alimentation dont elle a bénéficié. La France est le premier producteur européen de truites issues d’élevages biologiques en eau douce, avec une trentaine de pisciculteurs engagés dans le respect de critères environnementaux et du bien-être des animaux.

Le bon moment

Disponible toute l’année.

Dans l’assiette

Même pas la peine de l’écailler pour la cuisiner ! Délicieusement vintage, les truites meunières (roulées dans la farine, puis cuites à la poêle dans le beurre) sont toujours un régal. Pour la préparer...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles