Quels sont les aliments à bannir pour un pique-nique réussi ?

·4 min de lecture
(Photo by Anjelika Gretskaia/REDA&CO/Universal Images Group via Getty Images)
(Photo by Anjelika Gretskaia/REDA&CO/Universal Images Group via Getty Images)

L’été est enfin là ! Pour profiter de moments en famille ou entre amis tout en respectant les gestes barrières, rien de tel qu’un pique-nique. Dans un parc, sur la plage, en montagne… Un bon repas au grand air permet d’associer balade et partage ! Mais attention à ce que l’excursion ne soit pas gâchée par une tache ou pire, une intoxication alimentaire. Focus sur les aliments qui seront toujours mieux au frigo plutôt que dans une glacière.

Les boissons gazeuses

Elles sont loin d’être l’idéal pour un pique-nique et ce pour plusieurs raisons. Si elles ont été un peu trop secouées sur le chemin menant à l’endroit bucolique où les nappes seront dépliées, les boissons gazeuses risquent de les salir prématurément et de les rendre collantes. Une fois déversées, les insectes viendront se délecter de leur sucre. De plus, la chaleur peut leur faire perdre leur gaz carbonique.

Le chocolat

Onctueux, gourmand, délicieux, réconfortant… Le chocolat a de nombreuses qualités, mais aussi un principal défaut. Il fond comme neige au soleil. Et s’il a le malheur de dégouliner sur un vêtement, il faut hélas passer le reste de la journée avec une jolie tache.

(Photo by Costanza Sigismondi/REDA&CO/Universal Images Group via Getty Images)
(Photo by Costanza Sigismondi/REDA&CO/Universal Images Group via Getty Images)

La mayonnaise

Qu’elle soit dans une salade ou un sandwich, la mayonnaise est une ennemie du pique-nique. Elle doit absolument être conservée à une température inférieure à 4°C pour minimiser les risques de salmonellose et ne peut donc rester plusieurs heures à l’air libre.

Les produits laitiers

À l’instar de la mayonnaise, les produits laitiers résistent très mal à la chaleur. Exposés à des températures élevées, ils peuvent tourner et provoquer l’apparition de salmonelle, listeria ou staphylocoque. Mieux vaut laisser les yaourts bien au frais au réfrigérateur.

La charcuterie

Sur le principe, des tranches de jambon de Parme, de rosette ou encore des rillettes sont parfaites pour un repas en pleine nature. Mais avec la chaleur, la charcuterie et la viande de manière générale peuvent devenir un véritable nid à bactéries au bout de quelques heures.

(Photo by David Silverman/Getty Images)
(Photo by David Silverman/Getty Images)

Le poisson cru

Envie de sushis en plein air ? Mauvaise idée. Le poisson cru est à proscrire pour un pique-nique car il se conserve très mal à l’air libre. Là encore, la possibilité d’une intoxication alimentaire est trop grande pour tenter le coup.

VIDÉO : Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Attention, vous avez besoin de consommer du poisson" :

Le comté et l’emmental

S’ils ne deviendront pas aussi coulant qu’un camembert exposé au soleil, les fromages à pâte dure ne supporteront pas pour autant la chaleur. L’emmental, le cheddar, le comté ou encore le parmesan peuvent vite devenir huileux et dégoulinants, et par conséquent peu ragoûtants.

Les aliments frits

Gras et salissants, les frites et autres pièces de poulet pané risquent d’entraîner un possible gaspillage de serviettes en papier et donc des déchets inutiles. De plus, ils sont généralement durs à digérer. Associés à la chaleur, les aliments frits transformeront un moment convivial en grosse sieste.

(Photo by Universal Images Group via Getty Images)
(Photo by Universal Images Group via Getty Images)

VIDÉO : Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Dans notre pays riche, dans l'indolence, on consomme trop et mal" :

Les glaces

Malgré une glacière de choc, les cornets et autres sorbets ont de grandes chances de se liquéfier en un temps record au cours d’une sortie estivale. En cas d’envie de crème glacée à l’heure du goûter, il est préférable d’en acheter directement sur un stand ou chez un marchand spécialisé pour véritablement l’apprécier.

L’astuce pour les fruits et légumes

Sous un soleil de plomb qu’un joli coin d’ombre peine à rendre supportable, des tomates cerises, radis ou encore du raisin deviennent une source revigorante de fraîcheur. À condition qu’ils aient été lavés au préalable, puis séchés avant leur entrée dans le panier garni pour éviter la prolifération de bactéries.

(Photo by Camille Delbos/Art In All of Us/Corbis via Getty Images)
(Photo by Camille Delbos/Art In All of Us/Corbis via Getty Images)

VIDÉO : Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "En choisissant des fruits rouges ou noirs, vous avez le summum de la protection et de l’antivieillissement" :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles