Publicité

Qu'est ce que la carte “famille monoparentale”, qui pourrait bientôt voir le jour ?

Deux millions de familles, soit une sur quatre. C’est le nombre de familles monoparentales en France, selon les chiffres de l’Insee. Sans surprise, les femmes représentent pas moins de 82 % de ces parents solos. Et on le sait : assumer seul l’éducation des enfants, en termes de finances comme de temps, n’est pas chose aisée. D’ailleurs, les chiffres parlent d’eux-mêmes. Le niveau de vie des familles monoparentales est significativement moins élevé que les autres, puisque près de la moitié (46 %) vivent sous le seuil de pauvreté. En 2015, le ministère de la Santé et des Solidarités avait estimé à 750 euros par mois le coût d’un enfant. Une somme qui grimpe au rythme de l’inflation, alors que la pension alimentaire est calculée en fonction des revenus de l’ex-conjoint et non du coût de l’enfant en question… Une fois de plus, les femmes sont les moins bien loties : l’année de la séparation d’un couple, on constate une baisse du niveau de vie de 25 % contre 11 % pour les enfants vivant avec leur père.

Face à ce constat, la délégation aux droits des femmes du Sénat a mené une mission de trois mois pour aboutir à des propositions en faveur des familles monoparentales, sous l’égide de Colombe Brossel (groupe socialiste, écologiste et républicain) et Béatrice Gosselin (apparentée Les Républicains). Les deux sénatrices ont, lors d’une conférence de presse donnée jeudi 28 mars 2024, livré un rapport contenant dix recommandations. Parmi celles-ci, on retrouve notamment l’idée d’une carte (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite