Publicité

Qu'est-ce que la kisspeptine, cette hormone du désir sexuel ?

Découverte majeure dans le domaine de la biologie de la reproduction, le système associant la kisspeptine et son récepteur KISS1R ouvre des perspectives de traitements intéressantes contre l'infertilité et la baisse de désir sexuel chez l'homme et la femme. Hormone naturelle, la kisspeptine agit sur diverses régions cérébrales où elle stimule les mécanismes de la reproduction et agit sur la libido. Comment fonctionne ce neuropeptide ? Quelles sont ses principales fonctions ? Quels espoirs cette découverte offre-t-elle ?

Initialement découverte dans les années 1990 pour son rôle dans le processus métastatique des tumeurs (mélanome, cancer du sein), la kisspeptine a depuis été largement étudiée par les scientifiques du monde entier. En 2003, des chercheurs ont fait une découverte – que beaucoup considèrent comme étant majeure dans le domaine de la biologie de la reproduction – en attribuant à cette hormone une autre fonctionnalité : la stimulation des voies cérébrales de l'attraction sexuelle. Plus que le neuropeptide seul, c'est bien le système l'associant avec son récepteur KISS1R qui a nourri les travaux des chercheurs internationaux. En effet, l'étude de ce système complexe a permis de mettre en exergue – notamment – son implication dans le retard de puberté ou encore dans l'hypogonadisme (insuffisance testiculaire ou ovarienne).

Produite par le cerveau, cette neuro-hormone qui appartient à la grande famille des kisspeptines est sécrétée chez l'homme comme chez la femme par des (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite