Publicité

Qu'est-ce qu'une sulfateuse à PV, cette voiture qui vous verbalise (parfois par erreur) ?

L'automatisation suit son cours, en France comme ailleurs dans le monde. Pour preuve, des voitures "flasheuses" ont envahi les centres-villes de plusieurs villes françaises. Baptisées "sulfateuses à PV", ces voitures équipées de caméras sur le toit scannent les plaques d'immatriculation des voitures parquées et vérifient si elles ont payé leur stationnement. Le cas échéant, les détenteurs du véhicule reçoivent une amende. En septembre 2023, TF1 avait suivi l'un de ces véhicules à Bordeaux. Dans le reportage, on voit la manière dont les données sont traitées, par un opérateur privé, une fois récoltées. Une procédure de vérification est alors déployée pour désigner les automobilistes contrevenants : contrôle de la plaque d'immatriculation, vérification que la place est payante et que personne n'est dans le véhicule (autrement, il s'agit d'un arrêt, pas d'un stationnement).

Cette méthode est censée garantir la fiabilité des amendes délivrées. Or, un nouveau reportage de la 1ère chaîne, diffusé ce lundi 15 janvier 2024, montre qu'il n'en est rien. Les journalistes ont cette fois-ci suivi des automobilistes à Montpellier, qui ont été amendés par erreur. Un automobiliste en situation de handicap en fait partie. Alors qu'il stationnait sur une place handicapé, il a reçu une contravention de 135 euros. "Avant, un îlotier, il serait passé, il aurait vu mon macaron qui correspondait avec mon emplacement sur la place handicapé et je n'aurai pas eu de contravention", rapporte le Montpelliérain. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite