Quinoa et avocat à toutes les sauces… Les anti-vegans contre-attaquent en postant de la viande sur les réseaux sociaux

Katia Rimbert
Journaliste

Une communauté grandissante compte bien contrer les vegan et les végétariens. Grands amateurs de bidoche, ces internautes jouent la carte de la provocation en postant de belles pièces d’entrecôtes et autres steaks saisis sur les réseaux sociaux. Pourquoi tant de viande ? Parce que ça étrangle la team végé.

(c) Getty Images

Le veganisme n’a jamais été aussi à la mode. Si pendant longtemps, on pensait que manger de la viande était bon pour la santé, on s’est rendu compte (un peu tard) que non seulement ce n’était pas spécialement avéré mais surtout que ce n’était pas bon (du tout) pour la planète. Certains refusent désormais de manger des animaux afin de défendre la cause animale, d’autres ont remplacé le steak par des patates douces, des graines de chia et des lentilles corail dans une démarche environnementale… À chacun son combat.

Et évidemment, le sujet fait débat. Certains carnistes affirment que retirer la viande de son assiette signe l’arrêt de mort des éleveurs tandis que d’autres révèlent que mettre ses enfants au régime vegan serait dangereux pour leur santé et leur développement.

Donneurs de leçons
Quelle que soit la raison pour laquelle une personne choisit de bannir la viande de son alimentation, elle a souvent tendance à vouloir convertir tous ses potes. Du moins, c’est comme ça que le perçoit la team anti-vegan. Pour contrecarrer ça, des viandards invétérés ont décidé d’inonder les réseaux sociaux de pièces de viande au barbecue, ribs dégoulinantes, entrecôtes saignantes et autres burgers à six étages. Des plats aussi appétissants que nauséabonds, tout dépend de quel côté on est.

Tous ces posts sont légendés avec des hashtags qui annoncent la couleur comme #NotVegan ou #NotVeganGang. Et qui hérissent le poil des végé.

Tolérance zéro
L’idée n’est même pas de défendre une opinion mais plus de se moquer des convictions des végétariens en prenant le contre-pied de la hype du moment. Version bête et méchante. Alors n’allez pas leur parler de steak végétal ou de tofu.

Il y a même des tee-shirt estampillés “Pas Vegan”, lancés par la marque éponyme le mois dernier, histoire d’enfoncer un peu plus le clou. Et d’afficher fièrement qu’on est carnivore dans la rue.

Si on y regarde d’un peu plus près, on se rend compte que ces irréductibles Gaulois sont souvent des hommes. Peut-être parce qu’on a été éduqué en entendant que les mecs étaient des bonhommes qu’il fallait nourrir avec de la protéine animale pour qu’ils soient puissants. Quoi qu’il en soit, cette démarche aurait pu être drôle si la plupart des posts n’était pas assez sectaire. Niveau tolérance, ça se passe comment ?