Publicité

Régime cétogène : il augmenterait le mauvais cholestérol et le risque cardiovasculaire

Pauvre en glucides, modéré en protéines et riche en lipides, tel est le leitmotiv du régime cétogène, dit « keto diet »’, plébiscité en cas de diabète et/ou de surpoids. En privant le corps de glucides, sources d’énergie, ce régime alimentaire pousse l’organisme à décomposer les graisses pour produire de l’énergie. Le foie va alors produire des corps cétoniques, ou cétones, que le corps va utiliser comme carburant, d’où le nom de ce régime particulier..

Hélas, si cette stratégie semble intéressante, elle aurait ses effets indésirables plutôt gênants : l’augmentation des taux de mauvais cholestérol (ou LDL pour « low density lipoprotein ») et du risque cardiovasculaire. C’est du moins ce que révèle une étude présentée lors du congrès scientifique annuelle de l’American College of Cardiology.

Notons que si d’autres travaux avaient mis en avant le risque d’une hausse de mauvais cholestérol lié au régime cétogène, il s’agirait de la première étude à montrer un réel risque cardiovasculaire découlant d’une telle alimentation.

Les chercheurs ont ici défini le régime cétogène comme une alimentation où 25 % de l’énergie ou des calories quotidiennes totales proviennent des glucides, et où plus de 45 % de l’apport calorique total provient des lipides. Ils l’ont qualifié de régime « de type céto » car un peu plus souple que le régime cétogène strict, où l’apport calorique provenant des glucides ne dépasse pas 10 %.

Un risque cardiovasculaire plus que doublé

...

Lire la suite